Zoom sur les maisons container

Apparue en Chine dans les années 1990, ces habitations low cost étaient aménagées en logements de fortune. On trouve maintenant des maisons en containers un peu partout dans le monde qui sont déclinées pour plusieurs utilisations distinctes.
Pourquoi un tel engouement ?
Quelle idée saugrenue que d’habiter dans une maison faite de containers ! Pourtant, les bâtiments en containers sont apparus en Europe dès les années 2000. D’abord à Londres par l’architecte Eric Reynolds puis sur un campus d’étudiants d’Amsterdam en 2003 pour en faire des logements à moindre coût, les projets fleurissent en France peu après.

Les avantages sont certains mais la raison première évoquée est la rapidité de construction qui a séduit les pouvoirs publics.

On trouve aujourd’hui des maisons containers de particuliers en Australie, Californie, Angleterre, France et au Québec (la liste ne cesse de s’allonger). Mal connu des professionnels, le concept de ces habitations est malgré tout porté par des architectes de renom et les projets souvent réalisés en auto-construction.

Caractéristiques
Ce type de construction utilise des conteneurs maritimes neufs ou usagés pour servir de structure à la maison. Ils sont étanches, composés à 99% d’acier avec une épaisseur de 5mm et peuvent supporter 4 à 5 fois leur poids (empilage oblige). Une maison à étages est donc totalement envisageable. Seul le plancher des conteneurs est en bois. On trouve 2 types de conteneurs :
– ceux de 20 pieds (5m90 par 2m35 dimensions intérieures pour 2,2 tonnes)
– ceux de 30 pieds (12m02 par 2m35 pour 3,5 tonnes)

Prix : pour un conteneur neuf de 20 pieds, comptez environ 2500 à 4000€. Pour le même conteneur d’occasion, tablez sur 1500€ environ. Le transport par camion depuis le port d’achat coûte environ 600€ par conteneur.

Atouts
– Rapidité de construction : En effet, le plancher, l’ossature des murs et la toiture font partie intégrante du conteneur… C’est un gain de temps substantiel.
– Une résistance à toute épreuve : Les conteneurs étant à l’origine construits pour transporter des marchandises dans un milieu hostile (l’océan), ils ont une très bonne durée de vie.
– Son prix en autoconstruction : On peut arriver à une construction dans les 500€/m² en faisant tout soi même.

Limites
– Les dimensions prédéterminées : elles imposent des choix d’aménagement de l’espace assez contraignants pour éviter de se retrouver dans une « boite de conserve ».
– L’isolation : Si vous choisissez d’isoler votre construction par l’intérieur, la largeur de 2m35 va soudain passer à 2m15 (voir 1m95 si vous isolez des 2 côtés) ce qui n’est pas très confortable… L’autre possibilité est d’isoler par l’extérieur, mais cela est plus coûteux.
– Une écologie toute relative: un conteneur d’occasion peut se révéler relativement écologique en redonnant une nouvelle vie à un produit usagé. En revanche, pour un conteneur neuf, l’écobilan est clairement défavorable puisque l’énergie grise nécessaire à la fabrication de l’acier est très importante.
– Le manque d’inertie thermique: La maison étant peu massive, elle a une faible inertie thermique et peine à conserver la chaleur dans ses parois en hiver. En été, la chaleur peut se répercuter trop vite à l’intérieur de la maison. Dans les 2 cas, cela crée un inconfort thermique. Il faut donc envisager des solutions pour augmenter l’inertie thermique (avec une dalle massive en béton par exemple) et pour se protéger du soleil d’été (casquettes solaires, ombres des arbres…)

Sources (http://www.ma-maison-container.frhttp://conseils-thermiques.org)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s